Tennis

Cheville foulée à l’entraînement, stress des Majeurs, l’Allemand veut garder son calme.

Depuis la finale de la Hopman Cup, l’Allemand a connu quelques malencontreuses péripéties au cours de sa dernière ligne droite vers le premier tour à Melbourne. Cela a commencé par un adducteur qui siffle avant de se poursuivre par une cheville tordue à l’entraînement. Le protégé d’Ivan Lendl a pourtant affirmé samedi qu’il voyait la vie bien plus en rose qu’avant.

“La cheville, ça va”, a-t-il ainsi lancé. "C’est juste un peu enflé… La torsion n’a pas été totale, c’est juste qu’un os en a touché un autre et ça a créé une inflammation. Je vais jouer avec un bandage mais vraiment je ne suis pas inquiet, je suis même plutôt relax. C’est un peu inconfortable mais il n’y a pas de risque que ça s’aggrave.” Le récent vainqueur du Masters a décidé d’être un peu plus détendu afin de mieux gérer ces tournois du Grand Chelem où il a encore du mal à trouver comment s’exprimer."

A 21 ans, il estime qu’il est déjà plus que temps de changer d’approche. “A Londres j’avais un nouvel état d’esprit, je voulais juste savourer la semaine, prendre du plaisir et attendre de voir où ça allait me mener. Résultat, j’ai gagné le tournoi. Du coup je me dis que je dois faire la même chose en Majeurs : juste prendre du plaisir à jouer sur ces grands courts. Le reste arrivera de soi-même. Je n’ai aucune attente sur ce tournoi vu que je n’y ai jamais dépassé le troisième tour, je veux juste profiter du moment.” Quand on connaît l’ambition et le caractère du bonhomme, on a quelques doutes sur la longévité de ce nouveau personnage en mode “ce n’est que du bonheur” mais vu son blocage dans les tournois du Grand Chelem, il a raison de tenter autre chose.