Vous êtes témoin d'un accident de la route, d'une chute à vélo ou de toute autre situation d’urgence ? En tant que secouriste, voici les quatre étapes qu’il vous faut toujours suivre.

Si vous êtes témoin d'un accident, votre premier réflexe pourrait être d'appeler les services d'urgence. Cependant, ce n'est pas la première chose à laquelle il faut penser. Avec ce plan qui vous est présenté en quatre étapes, vous pouvez évaluer correctement la situation et fournir une assistance appropriée.

1. Privilégiez la sécurité

Sécurisez votre situation. Si vous circulez en voiture, garez-vous dans un endroit sûr, allumez vos feux de signalisation et mettez une veste fluorescente avant de sortir de votre véhicule. Vérifiez ensuite que la situation est sans danger pour la victime. Ne la déplacez pas, sauf en cas de danger. S'il y a des passants, essayez de les garder à une distance raisonnable.

2. Evaluez l’état de la victime

Demandez comment se porte la victime. Vérifiez toujours si elle est consciente : secouez délicatement ses épaules et demandez à haute voix : « Est-ce que ça va? » Si elle vous répond, laissez-le tranquille et contactez les services d'urgence (voir étape 3). Continuez ensuite à lui parler pour qu’elle reste consciente.

Si la victime ne vous répond pas, elle est inconsciente. Appelez à l'aide à haute voix. Ensuite, retournez-la et ouvrez-lui les voies respiratoires en lui inclinant la tête en arrière et en soulevant son menton. Vérifiez alors que la victime respire normalement. Regardez la poitrine monter et descendre, écoutez les bruits de respiration par la bouche et le nez et sentez avec votre joue s'il y a un filet d'air qui passe. Si la victime respire à nouveau normalement, placez-la en position latérale stable. Si elle ne respire pas normalement, informez d'abord les services d'urgence, puis lancez la réanimation.

3. Demandez de l’aide

Si la situation est grave ou met votre vie en danger, appelez les services d'urgence via le numéro d'urgence sans frais 112. Indiquez à l’opérateur votre localisation exacte (commune ou ville, numéro de rue et numéro de rue, repère sur la route).

Décrivez ce qui s'est passé. Dites combien de personnes sont blessées et quel est leur état. Votre personne de contact au centre d’urgence s’assurera que les services d’urgence arrivent sur place et vous donnera également des instructions complémentaires.

4. Fournissez une assistance supplémentaire

Avec une victime inconsciente qui ne respire plus, il est primordial de commencer la réanimation. De cette façon, vous maintenez la circulation sanguine. Croisez vos mains et placez-les au milieu de la poitrine. Étirez vos coudes et ramenez vos épaules au-dessus de vos mains. Appuyez sur le sternum en enfonçant vos mains verticalement de 5 à 6 centimètres. Effectuer 30 compressions thoraciques à raison de 120 fois par minute. Il peut être utile de compter à voix haute.

Après 30 compressions thoraciques, vous pouvez donner deux respirations si vous y arrivez et si vous le souhaitez. Inclinez la tête, soulevez le menton et pincez le nez. Respirez normalement, placez vos lèvres autour de la bouche de la victime et fermez-la bien. Expirez uniformément dans sa bouche en une seconde. Regardez du coin de l'œil pour voir si la poitrine de la victime se lève. Répétez cette opération afin de lui donner un total de 2 respirations endéans les 10 secondes.

Continuez d'alterner 30 compressions thoraciques et 2 respirations. Faites-le jusqu'à ce que les services d'urgence soient sur place et prennent la relève.

Source: La Croix-Rouge de Belgique

Vous voulez savoir comment fournir les premiers soins ? Volkswagen propose, cet automne, des séances d'initiation gratuites. En soirée, vous apprendrez à administrer un massage cardiaque, à utiliser un DEA, à contrer un étouffement et à administrer les premiers secours en cas d’accident. Les séances se déroulent chez un concessionnaire Volkswagen de votre région et sont ouvertes à tous les conducteurs de Volkswagen. Inscrivez-vous ici.