Avec le début du Tour à Bruxelles, ce sont les beaux jours qui démarrent pour tous les passionnés de cyclisme ! Et les sprinters de Lotto-Soudal se sont préparés il y a quelques semaines pour cette grande fête du cyclisme, lors du ZLM Tour aux Pays-Bas. La cycliste Isabelle Beckers y a passé une journée et est heureuse de donner quelques conseils aux débutants pris par le virus.

Une bonne préparation, c’est la moitié du travail. C'est pourquoi, l'équipe de Lotto-Soudal - dont les sprinteurs Caleb Ewan, Jasper De Buyst et Roger Kluge - s’est rendue au ZLM Tour. Pendant le prologue à Yerseke, ils ont déjà pu évaluer leurs compétences dans le contre-la-montre. Isabelle Beckers (36 ans) est également une spécialiste de cette discipline. Après avoir roulé pour Lotto-Soudal, elle roule maintenant pour une nouvelle équipe, ILLI-Bikes. Isabelle est également ambassadrice de ŠKODA. Elle est tardivement passée de l'athlétisme et du triathlon au cyclisme. Elle avait 29 ans. Avez-vous aussi envie de monter en selle? Alors, ses trucs et astuces vous seront certainement utiles.

© Skoda

Quel est le meilleur endroit pour s’entraîner?

« En tant que débutant, afin de ne pas devoir descendre trop souvent de son vélo, il est préférable de trouver un endroit où il n'y a pas beaucoup de circulation et peu de dangers. Les feux de circulation et les carrefours sont compliqués pour un novice car vous devez appuyer sur la pédale de frein et tout le monde n’y pense pas d’instinct. Vous êtes déjà concentré sur un environnement nouveau, mieux vaut ne pas se laisser perturber par des éléments extérieurs. Un endroit qui peut être sympa, c’est un zoning industriel en dehors des heures de bureaux ou un chemin de halage le long du canal. Lorsque je fais du contre la montre, il m’arrive souvent de m'entraîner le long d’un canal. Evidemment, pour certains, cela peut paraître ennuyeux, mais c’est le moyen idéal de s’entraîner sans être dérangé. Et puis, j’aime tout particulièrement le bord de l'eau. »

Est-il sage de commencer avec des cales pédales?

« Je suggère de commencer immédiatement avec des pédales automatiques. Vous pouvez non seulement appuyer sur les pédales, mais aussi lever le pied. L’ensemble du « cycle » est donc pris en charge. Il peut certes arriver que vous tombiez parce que vous avez oublié de cliquer, mais c'est le cas pour tout le monde. Je l’ai vécu aussi. Si vous êtes attentif et que réfléchissez bien lorsque vous devez cliquer, il ne devrait pas y avoir de problème. Ne faites en tout cas pas fixer vos pédales par un magasin de vélo, en espérant que ce soit plus facile. Vous devez intégrer vous-même cet automatisme. »

© Skoda

Quel type de vélo conseillez-vous pour commencer?

Choisissez un vélo confortable. La plupart des marques proposent trois types de vélos : des vélos de route, également utilisés pour les classiques, des vélos de rando et des vélos aérodynamiques, tels que ceux utilisés par les sprinters. Je ne prendrais pas immédiatement un vélo de rando ou un vélo aérodynamique. Il faut aller au plus confortable pour un débutant. Ensuite, il faut aussi évaluer le budget que vous souhaitez mettre. Les femmes (comme les hommes d’ailleurs) se tournent de plus en plus vers des modèles design. Assurez-vous surtout d'avoir du bon matériel. Demandez pour cela conseil à un bon magasin de vélos. »

Comment trouver la bonne position sur un vélo?

« La position en selle est très importante. Si vous n'êtes pas dans la bonne position pour faire du vélo, vous ressentirez rapidement des douleurs dans le dos et le cou ou une sensation de mains endormies. Il n'est pas toujours facile de savoir par soi-même quelle est la bonne position. Certains magasins de vélos proposent de régler votre position. Mais, si vous voulez vraiment que tout soit correct, vous devez vous rendre dans des magasins spécialisés qui effectuent des prises de mesures. Au 185 Coaching Center, par exemple, où je m'entraîne, ils font ce que l’on appelle du bike fit. »

Comment choisir sa tenue?

«Les gens qui font du vélo sont souvent soucieux de la mode. Tout doit être assorti. Mais il est surtout particulièrement important que les vêtements soient bien ajustés, que les manches soient suffisamment longues et serrées. Une règle de base en cyclisme est la suivante : mettez des manches longues lorsqu’il fait moins de 20 degrés Celsius. À partir de 20 degrés, vous pouvez rouler en cuissards ou en jambières. Acheter des cuissards, courts ou longs, corrects et doublés de peau de chamois, cela en vaut la peine. Choisissez également un casque confortable et pas trop serré. Si le casque appuie par moments sur votre crâne, vous pouvez avoir des maux de tête après quelques heures. Un autre conseil pour les dames : assurez-vous que vos cheveux soient bien ajustés. Evitez par exemple, la queue de cheval. Avec certains casques, c'est presque impossible. »

© Skoda

Quels sont vos conseils avant de commencer un entraînement?

« Manger et boire sont très importants. Plutôt trop que trop peu d’ailleurs. Partez avec au moins deux bouteilles. Beaucoup de cyclotouristes prennent des bouteilles d'eau, mais je ne le recommanderais pas. Une boisson isotonique avec des minéraux et/ou des glucides est bien meilleure. Autrement, après quelques heures de vélo, vous vous sentirez fatigué et épuisé. Mais, vous pouvez facilement éviter ce désagrément en emportant une boisson pour sportifs. Il existe des bouteilles qui isolent mieux que d’autres, mais si votre boisson est légèrement chaude, cela ne posera pas vraiment de problème car le liquide est absorbé plus rapidement par le corps qu'une boisson très froide. Et pour manger? Galettes, gâteaux secs... Bref, tout ce que vous pouvez mettre dans votre sac à dos de riche en glucides. »

Vous souhaitez recevoir d’autres bons conseils des coureurs de l’équipe Lotto-Soudal? Regardez toutes nos vidéos.


Pourquoi ŠKODA est si attrayant pour les cyclistes ? Découvrez-le ici.


Voitures, vélos et accessoires intelligents : découvrez comment ŠKODA soutient les cyclistes.