7 vins du Centre-Loire pour accéder au 7e Ciel

7 vins du Centre-Loire pour accéder au 7e Ciel
© Thomas Blairon

Essentielle Vino

vins du Centre-Loire

Publié le - Mis à jour le

Vous aimez passer du temps dans les hautes sphères gastronomiques ? Munissez-vous dès lors de quelques accessoires qui vous permettront d’accéder directement au 7e Ciel : sept vins du Centre-Loire, une poignée d’ingrédients disponibles partout en Belgique et quelques bons amis qui apprécient la bonne chère.

Les vins du Centre-Loire, terroir privilégié du Sauvignon blanc et de quelques autres beaux raisins, sont très populaires en Belgique et cela a encore été prouvé lors des dernières master-classes que nous avons organisées. Pouilly-Fumé et Sancerre sont très connus, mais la plupart des amateurs de vin ont aussi un faible pour Menetou-Salon. Et si vous ne les connaissez pas encore, d’autres appellations devraient éveiller votre curiosité: Quincy, Reuilly, Coteaux du Giennois et Châteaumeillant. L’espace d’une soirée, les soixante lecteurs de VINO! qui avaient gagné une invitation à ces master-classes, ont aussi appris « la vie ». Ils ont en effet découvert au cours d'une introduction comment les mouvements des plaques tectoniques ont formé il y a des millions d'années une merveilleux mosaïque de sols et de terroirs qui donnent aujourd’hui naissance à de beaux vins complexes et rafraîchissants, à haute valeur gastronomique.

© Thomas Blairon

La soirée a démarré avec un Coteaux du Giennois blanc du Domaine Cédric Bardin – qui existe aussi en rouge et en rosé – accompagné d’une bouchée de saumon mariné et d’une soupe originale: un velouté de carotte-navet au curry et safran! Et l’accord était tout simplement parfait, laissant augurer une belle soirée.

© Thomas Blairon

L’assemblée a eu l’air surpris lorsque furent servies de petites cassolettes de scampis et joue de lotte parfumée au fenouil, le tout avec un bouillon enrichi au Sauvignon. A l’écran, le powerpoint présente à présent Quincy et Menetou-Salon. Si à Quincy, on ne trouve que du Sauvignon, à Menetou-Salon, on trouve aussi du Pinot noir. Pour illustrer cela, dans les verres, deux vins. Tout d’abord le 2005 du Domaine de la Brosse (Quincy) qui étonna par ses notes exotiques, puis le 2015 du Domaine du Manay (Menetou-Salon), un blanc très typé Centre-Loire à l’acidité élégante. Mais un vin qui n’a pas séjourné en barrique est-il en mesure de résister à un poisson en sauce ? Une question pertinente, mais qui ne posa ici aucun problème, car le Quincy était suffisamment puissant et le Menetou-Salon avait non seulement du fruit et de la fraîcheur, mais aussi une bonne structure. Que du bonheur en bouche…

© Thomas Blairon

Vous n’avez jamais imaginé qu’un rosé frais du Centre-Loire à base de Pinots noir ou gris puisse s’accorder avec une crème vanillée aux noisettes et au caramel salé ? Détrompez-vous, car le Reuilly rosé du Domaine des Templiers (à majorité de pinot gris) avait juste ce qu’il fallait de fruits rouges d’été pour sublimer le dessert tout en laissant nos convives légers comme une plume ! Envie d’étonner vos invités ? Optez pour un vin rouge à l’attaque souple et tendre. Le Châteaumeillant du Domaine Lecomte a pu relever le défi avec ses saveurs de fruits, relayée par une finale minérale, réglissée, aux tanins fins et croquants.

© Thomas Blairon

Pour suivre, deux nouveaux flacons à table: le Sancerre du Manoir du Fort 2015 et le Pouilly-Fumé du Domaine Bouchié-Chatellier ‘Silex’ 2015. Ils se sont confrontés l’un et l’autre avec le plat principal, un tartare de veau, aux parfums du Japon (citron vert, Kikkoman Teriyaki et Shiso). Comme le Sancerre a une belle profondeur aromatique, le tartare de veau lui apporta même quelque chose de plus. En face de lui, grâce à son nez discret, sa classe raffinée, sa matière et sa belle structure, le Pouilly-Fumé livra quant à lui une belle polyphonie de saveurs: un point d’orgue dans cette soirée.

© Thomas Blairon

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info