Une nature d’une beauté époustouflante aux paysages variés, un creuset de cultures, des vignobles à perte de vue, à l’origine de vins pleins de caractère… Bienvenue à Paarl, où est élaboré le Roodeberg, présent dans l’assortiment de Colruyt depuis presque vingt ans.


Créée en 1918, la Coopérative des vignerons sud-africains KWV a joué un rôle majeur dans la viticulture sud-africaine et est toujours l’un des principaux producteurs du pays. Avec le changement de régime qui a suivi la fin de l’apartheid, elle a été convertie en entreprise privée en 1997. Depuis 2004, ses vins et brandys sont désormais aussi disponibles sur le marché local.

A côté de ses autres vins, le fleuron de la KWV est Roodeberg, une marque lancée en 1949 par le Dr Charles Niehaus. Formé à la viticulture par le Professeur Izak Perold, père du cépage Pinotage et winemaker à la KWV, Niehaus reprend ses fonctions à la mort de celui-ci et les exercera jusqu’en 1971.

En 1949, il lance la nouvelle gamme Roodeberg, dont le nom « montagne rouge » évoque la couleur du massif du Drakenstein au coucher du soleil. Le vin va devenir une icône et fait désormais partie du patrimoine de la viticulture nationale. Le secret de la réussite repose sur la fameuse formule 85/15 appliquée à l’assemblage de chaque millésime : 85% d’un vin doivent être réalisés selon la « recette » originale du Dr. Niehaus et les 15% restants permettent d’innover. Roodeberg propose ainsi la même qualité chaque année, mais avec un style légèrement différent.

La gamme est distribuée chez nous par Colruyt depuis 1998. Son acheteur, Eric Van Rysselberghe, se souvient encore avec émotion de son premier voyage en Afrique du Sud. « A l’époque, l’intérêt pour le Nouveau Monde commençait à naître et j’avais été chargé de trouver un partenaire à long terme en Afrique du Sud. Je suis parti tout seul, la carte sur les genoux, il n’y avait alors pas de GSM ni de GPS, ce fut assez éprouvant. Je suis allé à la KWV avec qui j’étais déjà en contact et les négociations ont duré deux ans pour trouver le bon positionnement, mais je n’ai jamais regretté ce choix. Chaque année, nous vendons en effet un peu plus de bouteilles et nous sommes leader en vins sud-africains avec une mise en bouteille d’origine. Outre son excellent rapport qualité-prix, Roodeberg est apprécié du public, car son style est un peu européen mais aussi exotique, il est boisé mais pas trop et son assemblage le rend très proche de nos habitudes. C’est aussi une belle bouteille qui se reconnaît très facilement dans les rayons, cela contribue également à son succès. »

© Essentielle Vino !

1. Roodeberg blanc 2015

Chardonnay et Sauvignon blanc constituent les 2/3 de cet assemblage complété par du Chenin, de la Roussanne, du Viognier, du Sémillon et du Pinot gris. Au nez, des notes de fruits blancs mûrs se mêlent aux fruits exotiques et sont ponctués d’une légère note boisée. En bouche, le vin est très fruité, légèrement crémeux, avec une agréable acidité. A déguster avec des salades, des pâtes à la crème, des crustacés ou un poisson pané. Servir très frais (6 à 8°C). Prix : 5,95€

2. Roodeberg rouge 2015

Un assemblage généreux et frais dominé par le Cabernet sauvignon (45%) et la Shiraz (35%) avec du Merlot et du Petit Verdot. Le nez annonce un vin puissant et complexe, aux notes séduisantes de fruits rouges et d’épices sèches. Le bois est présent mais n’écrase pas le vin qui se fait souple et délicat en bouche avec une belle structure tannique et une longue persistance. A servir, par exemple, avec des viandes braisées. Prix : 7,30 €

3. Roodeberg rosé 2015

Ici aussi, le Cabernet sauvignon domine et donne une robe saumon très attractive. Le nez exhale un délicieux mélange de fruits blancs et rouges (cerises, fraises), avec des notes de bonbon ou même de pétales de rose. En bouche, ce rosé séduit par sa fraîcheur et son fruit gouleyant, délicatement épicé, soutenu par une jolie acidité. Il s’accordera idéalement avec une assiette de charcuteries froides, un plat de viande blanche, un barbecue ou une salade d’été. Prix : 5,95 €