Tourisme De Liège à Sedan, de Namur au Luxembourg, l’Ardenne est un poumon vert et un pôle attractif pour les touristes.

Des années qu’ils l’attendaient et, enfin, le voici. Cela méritait bien une petite présentation officielle, dans le joli village de Rochehaut, au cœur de l’Ardenne. Tout ce que la région compte d’acteurs du tourisme s’y était donné rendez-vous, lundi, pour présenter, à la presse notamment, ce bébé de près de 300 pages : Le Routard Ardenne. Sans S. Car l’on parle ici de la France, de la Belgique et du Luxembourg, sautant allègrement les frontières, à travers bois ou au fil de l’eau. "Voici dix ans qu’à quelques-uns dans les territoires ardennais, nous avons émis le souhait de travailler ensemble", souligne René Collin, le Ministre wallon de l’Agriculture, de la Nature et de la Forêt. "Car nous avons en commun notre caractère, notre ADN, notre point de vue paysager". Cinq ans plus tard, grâce à la création du GEIE - Groupement Européen d’Intérêt Économique - de la destination Ardennes, les choses sont passées à la vitesse supérieure. Outre des actions pour informer, mobiliser et faire adhérer à la "marque Ardenne", l’idée d’un guide touristique s’est peu à peu imposée. "On s’est dit Il nous faudrait un Routard", poursuit René Collin. "Car, en la matière, c’est un Graal. Les guides papier et le site web du Routard attirent un large public et pourrait nous amener des millions de touristes potentiels."

(...)