Belgique

Les neuf membres du nouveau gouvernement flamand ont prêté serment vendredi matin entre les mains du président du parlement, Jan Peumans (N-VA), avant de tenir leur première réunion qui doit formellement désigner Geert Bourgeois, du même parti, comme ministre-président. "Nous n'attendons aucune grosse difficulté", a plaisanté le frais émoulu ministre de la Mobilité, des Travaux publics, du Bien-Etre animal et la Périphérie flamande (autour de Bruxelles), Ben Weyts, lui aussi issu du parti nationaliste flamand.

Par ailleurs, Geert Bourgeois a également prêté serment devant le souverain en début d'après-midi au Palais royal. Le nationaliste flamand a donc prononcé la phrase suivante devant le Roi des Belges: "Je jure fidélité au Roi, obéissance aux lois et à la constitution du peuple belge."

M. Bourgeois doit prononcer vendredi à 15h00 sa déclaration de politique générale devant le parlement flamand à Bruxelles.


Crédit : AFP


Répartition des portefeuilles

NV-A

Geert Bourgeois , qui sera ministre-président, assurera également les compétences en matière de Patrimoine immobilier, Politique générale et Politique extérieure.

Ben Weyts s'occupera de la Mobilité, des Travaux Publics, du Tourisme, du Bien-être animal et de la Périphérie flamande.

Philippe Muyters , quant à lui, sera ministre de l'Economie, de l'Emploi, de l'Innovation et du Sport.

Enfin, Liesbeth Homans sera vice ministre-présidente, et sera notamment chargée de la Politique des villes, des Affaires intérieures, de l'Intégration civique, du Logement, de l'Economie sociale et de la Politique en matière de pauvreté et d'égalité des chances.

Open Vld

Annemie Turtelboom sera vice-ministre-présidente et ministre des Finances, du Budget et de l'Energie.

Sven Gatz , actuellement directeur de l'Union des Brasseurs belges, sera en charge de la Culture, des Médias, de la Jeunesse et de la Politique relative à la région de Bruxelles-Capitale.


CD&V

Comme pressenti, Hilde Crevits devient vice-ministre-présidente et ministre de l'Enseignement.

Jo Vandeurzen conserve le Bien-Etre tandis que Joke Schauvliege se voit attribuer les portefeuilles de l'Environnement, de l'Agriculture et de l'Aménagement du territoire.


© Image LLB


Maggie De Block devient temporairement ministre de la Justice

La secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Maggie De Block (Open Vld), devient temporairement ministre de la Justice au sein du gouvernement fédéral démissionnaire après la désignation de la titulaire de ce portefeuille, Annemie Turtelboom, au sein du gouvernement flamand, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

C'est le second remaniement du genre pour le gouvernement fédéral démissionnaire, après la nomination de l'ex-secrétaire d'Etat à l'Environnement, à l'Energie, à la Mobilité, à l'Egalité des chances et aux Réformes institutionnelles, Melchior Wathelet (cdH), comme ministre de l'Intérieur. Il remplace Joëlle Milquet, partie pour le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles où elle s'occupera de l'enseignement obligatoire et de la Culture. Dans la foulée, la députée Catherine Fonck a succédé à M. Wathelet.

La durée de leur mandat dépend en grande partie de la réussite des négociations sur la mise sur pied d'une coalition fédérale "suédoise", rassemblant la N-VA, le CD&V, l'Open Vld et le seul MR du côté francophone et à laquelle se sont attelés les deux co-formateurs désignés par le roi Philippe, Kris Peeters (CD&V) et Charles Michel (MR).

Les deux hommes ont convenu de réunir les quatre partenaires de la coalition suédoise envisagée vendredi à 16h00 afin d'établir la méthode de travail et fixer l'agenda.