Belgique Le réalisateur belge Jan Bucquoy va rouvrir le café bruxellois

BRUXELLES Jan Bucquoy, connu pour son esprit révolutionnaire et anarchiste, va rouvrir le café "De Dolle Mol" qui connut ses heures de gloire, particulièrement auprès des intellectuels flamands de la capitale. Pour ce faire, il recevra, selon ses propres dires, le soutien du ministre flamand de la Culture, Bert Anciaux. Le porte-parole du ministre n'a pas pu confirmer l'information.

De Dolle Mol ouvrira à nouveau ses portes en janvier. Le café se situera au 48 de la rue des Eperonniers, soit deux immeubles plus loin que l'endroit précédent. Des travaux supplémentaires doivent encore être effectués dans le nouvel emplacement. L'électricité et les sanitaires doivent ainsi être installés. En outre, tous les dispositifs de sécurité contre les incendies ne sont pas encore en place.

Selon Jan Bucquoy, le ministre Anciaux prendrait ces frais en charge, tout comme la location de l'endroit.
La restauration du café se fera, dans la mesure du possible, à l'aide de matériel provenant de l'authentique Dolle Mol, que Jan Bucquoy avait pu sauver lorsque le café avait été fermé.

La philosophie du café restera la même: "La bière à un euro, de la poésie le lundi, un film le mardi, un one man show le mercredi et des concerts le jeudi. Vendredi, les femmes seront à l'honneur et pourront boire à l'oeil", a expliqué Jan Bucquoy. L'artiste avait rouvert d'initiative et illégalement les portes de l'ancien café en avril dernier pour protester contre l'inoccupation des lieux pendant de nombreuses années.

Le 30 mai dernier, le juge des référés avait ordonné à Bucquoy de quitter le café. La police de Bruxelles l'avait expulsé le 23 juin. De Dolle Mol avait ouvert ses dans les années 60 dans la rue Marché aux fromages. Pour Jan Bucquoy, le café fait partie du patrimoine culturel de la ville.