Belgique

Voici tous les changements en vue à partir de ce 1er mars:

Un nouveau drapeau pour la Région de Bruxelles-Capitale

La Région de Bruxelles-Capitale aura un nouveau drapeau ce 1er mars 2015. Celui-ci représentera un iris en forme de cœur accompagné de deux gouttes en guise de pétales. L'iris jaune sur fond bleu était en vigueur depuis 1991, soit deux ans après la création de la Région. L'iris est une fleur prospère dans les terres marécageuses bruxelloises.

© D.R.

Le nouveau drapeau fera son entrée dans les bâtiments officiels dès le 1er mars. Il les équipera ensuite tous progressivement, en remplaçant les exemplaires usés de l'ancienne version.


Dispositions de prévention contre le burn-out à inscrire dans les règlements de travail

Toutes les entreprises belges devront dès ce 1er mars avoir adapté leur règlement de travail en fonction de la nouvelle législation en matière de prévention des risques psycho-sociaux au travail, destinée à lutter contre le stress et le burn-out. Cette nouvelle loi est en vigueur depuis le 1er septembre dernier. Le texte prévoit qu'on ne se limite plus seulement à la prévention sur le lieu de travail de la violence, du harcèlement ou des comportements déplacés à caractère sexuel. La législation a été élargie, de sorte que les entreprises devront également inclure dans leur politique de prévention les risques concernant d'autres facteurs psycho-sociaux, tels le stress ou le burn-out.

Les entreprises avaient jusqu'au 1er mars pour adapter leur règlement de travail à la nouvelle loi. A partir de cette date, les règlements de travail devront mentionner les coordonnées de contact d'un conseiller de prévention pour les risques psycho-sociaux ou du service qui mandate ce conseiller. Les coordonnées d'une personne de confiance devront aussi être mentionnées. Le règlement de travail devra enfin détailler la procédure interne à appliquer en cas de plainte.


Baisse du prix des médicaments génériques

Le prix de la plupart des médicaments génériques baissera de 6% au 1er mars 2015, annonce FeBelGen, association regroupant les sociétés de médicaments génériques et biosimilaires établies en Belgique. La diminution concerne les médicaments déjà inclus depuis six ans dans le remboursement de référence de l'Inami, soit environ 85% des médicaments génériques vendus sur le marché, estime l'association. La baisse du prix fait suite à une série de mesures dans le secteur des médicaments prises fin de l'année dernière par le gouvernement, qui souhaite économiser 28 millions d'euros.

Le prix moyen du médicament générique avait déjà baissé de 20% entre 2011 et 2014, rappelle FeBelGen.

Ces diminutions sont bénéfiques "pour le patient comme pour les caisses de l'Etat, à condition bien sûr qu'ils soient effectivement utilisés et que l'on ne continue pas à recourir aux médicaments chers, lorsque des alternatives génériques existent", selon Joris Van Assche, administrateur-délégué. La proportion des médicaments génériques consommée en Belgique reste très inférieure à celle d'autres pays. Cependant, depuis le 1er janvier dernier, il est demandé "aux médecins de prescrire un certain pourcentage de médicaments les 'meilleur marché', tels que les médicaments génériques", ce qui devrait permettre une économie supplémentaire de "30 millions d'euros pas an".