Faits divers Les deux inspecteurs ont fait des tas de victimes, dont des étrangers en voiture…

Association de malfaiteurs et vols avec violence avec la circonstance aggravante qu’ils sont policiers ! Voici les deux chefs d’inculpation qui pèsent à l’encontre de ces deux inspecteurs de Laeken.

Selon nos informations, les deux collègues policiers ont été placés sous mandat d’arrêt après avoir été interpellés ce week-end. C’est un juge d’instruction du parquet de Hal-Vilvorde qui les a envoyés en prison. L’un est désormais incarcéré à Saint-Gilles, l’autre à Forest. Les deux policiers, Nicolas P. et Chiel C. comptent plusieurs victimes. Parmi elles, un automobiliste avec une plaque étrangère, interpellé par les deux policiers ripoux sur le ring de Bruxelles, à hauteur de Vilvorde. Les deux policiers ont prétexté une fouille de son véhicule pour le dépouiller. Ils auraient dérobé 5.300 euros... Et ce n’est pas tout !

Toujours selon nos informations, les deux policiers ont également sévi dans le milieu des gitans. Ils ont volé plusieurs victimes. Toutes n’ont pas déposé plainte. Raison pour laquelle, selon nos sources, un appel à témoin devrait d’ailleurs être lancé prochainement afin d’identifier toutes les victimes de ces deux inspecteurs.

Contacté par nos soins, le porte-parole de la zone de police Bruxelles-Ixelles (Polbru), confirme l’arrestation des deux policiers.

" Le service de contrôle interne de la police de Bruxelles Capitale-Ixelles, en collaboration avec l’Inspection générale, a initié une enquête concernant des présomptions de faits très graves commis par deux inspecteurs de police de ce corps. Les inspecteurs ont été entendus par l’Inspection générale et ensuite mis à la disposition du parquet. Le juge d’instruction a décidé de les placer sous mandat", précise Christian De Coninck.

Et le porte-parole de Polbru d’ajouter que l’affaire est prise très au sérieux au sein de la zone : "Le chef de corps de la police de Bruxelles Capitale-Ixelles a pris l’affaire très au sérieux et a immédiatement suspendu les deux policiers. Notre zone a toute confiance dans l’enquête judiciaire. Les fonctionnaires de police doivent effectuer leurs tâches de façon irréprochable et intègre. Si les faits sont prouvés, il s’agit vraiment d’un coup dur pour les centaines de policiers qui, au quotidien, font leur travail de façon correcte."

Au sein de la zone Polbru , plusieurs policiers se disent choqués par les agissements de ces deux collègues désormais derrière les barreaux ! Nicolas P. et Chiel C. , 24 et 26 ans travaillaient au service intervention, à Laeken. Ils venaient tous les deux de Flandre.