La tuerie d'Erfurt a failli être bien pire encore

Géraldine Schwartz Publié le - Mis à jour le

Faits divers Le tueur de 19 ans avait caché 500 munitions dans les toilettes

BERLIN Traumatisée d'avoir été le théâtre d'une tuerie commise vendredi par un ancien élève dans un lycée d'Erfurt (est), un spectacle d'horreur qu'elle ne croyait possible qu'aux Etats-Unis, l'Allemagne se torturait de questions samedi pour expliquer l'inimaginable.

Dans la presse, dans la bouche des témoins, des politiques, des responsables religieux, le même mot revient sans cesse pour qualifier le massacre de 17 personnes dont l'agresseur: `inexplicable´.

Un ancien élève en échec scolaire du lycée Gutenberg en Thuringe a fait irruption vendredi vers 11 h dans une salle de classe où les élèves passaient l'épreuve de mathématiques du baccalauréat et a ouvert le feu.

Immédiatement averties par le concierge de l'établissement, les forces de l'ordre ont, dès leur arrivée, essuyé les tirs du forcené, qui a abattu un policier. Tandis que la police procédait à l'évacuation du bâtiment, une unité spéciale d'intervention a réussi à pénétrer dans le lycée. Le tireur s'était retranché dans une salle de classe, au premier étage avec un fusil à pompe et un pistolet, où il a fini par se donner la mort. `De telles images ne nous étaient connues que des Etats-Unis: des élèves, qui, par frustration se saisissent d'armes et s'en prennent à leurs camarades et leurs professeurs, se vengent cruellement à cause d'humiliation et parfois aussi seulement à cause de mauvaises notes´, souligne le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) samedi.



`Où vivons-nous en fait, à quoi sommes nous arrivés?´, se demande le quotidien conservateur Die Welt, qui constate que `L'école comme havre de sûreté pour nos enfants est aussi en Allemagne devenue une légende.´ Et de conclure: `La résistance contre la violence doit commencer plus tôt et de manière plus déterminée´.

En premier lieu en se penchant sur le problème de l'accès aux armes, dont la difficulté en Allemagne `semble être devenue un mythe´, estime la Sueddeutsche Zeitung.



Le tueur, Robert Steinhaeuser, âgé de 19 ans, était membre de deux associations de tir et possédait un permis lui permettant de détenir des pistolets et des fusils, dont le fusil à pompe et le pistolet qu'il avait avec lui. Chez sa mère, où il habitait, la police a trouvé plus d'une centaine de munitions.

La police allemande a revu à la baisse le bilan de la fusillade, faisant état de dix-sept morts au lieu de dix-huit, dont deux élèves - une fille et un garçon - un policier, douze enseignants, une enseignante et l'auteur du massacre. Un quart du corps professoral du lycée, qui était `la cible du tireur´, est mort.

Lors de l'enquête, la police a trouvé 500 munitions dans des sacs dans les toilettes, qui auraient pu servir à `un massacre encore plus grand´, selon le responsable de la police d'Erfurt Rainer Grube.

Géraldine Schwartz

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

L’ambiance est tendue. À la maison notamment. Il vous plaît aussi de mettre de l’huile sur le feu.

Taureau

Vous avez les atouts en main pour prendre une bonne décision, faire un choix judicieux au travail.

Gémeaux

Déterminé, vous donnez le meilleur de vous-même par rapport à une mission professionnelle qu’il vous faut conclure.

Cancer

Vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à votre partenaire. Vous êtes happé de tous côtés.

Lion

Vous avez engagé une nouvelle relation amoureuse? Vous allez très vite faire des projets ensemble.

Vierge

Vous ne prenez plus de risque. Vous vous montrez prudent avant de prendre une décision.

Balance

Vous avancez sans encombre au travail. Mais il serait de bon ton de tenir un peu plus compte des autres lorsque vous prenez une décision.

Scorpion

Votre stress diminue. Vous évoluez dans un climat plus serein. Vous en profitez pour penser un peu plus à vous.

Sagittaire

Votre relation sentimentale se fragilise. Cela vous inquiète. Mais que faites-vous pour remédier à la situation?

Capricorne

Une collaboration proposée ces dernières semaines vous est à nouveau présentée. Vous pouvez y donner une réponse favorable.

Verseau

Vous vous mettez financièrement en danger en ne réfléchissant pas assez avant une dépense.

Poissons

Vous vous confiez à un proche, une personne de confiance. Vous avez besoin de vider votre sac.

Facebook