Faits divers Le garçon, âgé de 14 ans, a été embarqué dans un bois avant d’être frappé par cinq personnes

La rentrée a sonné ce lundi pour tous les écoliers du pays. C’était le cas pour Mohamed Yassin, âgé de 14 ans, dans son école de Vilvorde. La journée a mal fini puisque le garçon a été tabassé après être sorti des cours.

Il était midi quand Mohamed Yassin devait rentrer chez lui accompagné de son papa, Jafaar Lahlou, après une première demi-journée de rentrée. "Il m’avait demandé de venir le chercher à l’école. Je suis arrivé, mais Mohamed Yassin n’était pas là. J’ai alors demandé à la secrétaire de l’école si mon fils était encore dans l’établissement. Elle m’a répondu que non. En réalité, il était caché car manifestement des gens l’attendaient à la sortie", raconte le papa.

Jafaar Lahlou a pris la route de Bruxelles en pensant que son fils était parti avec des copains pour reprendre le bus. Le garçon a finalement été entouré par les cinq personnes qui l’ont emmené dans une voiture un peu plus loin : "Ils ont pris des petits chemins pour arriver au véhicule. Ils l’ont roué de coups et l’ont insulté dans la voiture. Ensuite, ils ont pris la route en passant par le pont de Vilvorde pour aller dans le parc des Trois fontaines. C’est un endroit bien boisé. Des caméras ont filmé tout cela. Là-bas, les cinq individus, dont deux sont majeurs, ont tabassé Mohamed Yassin. Ils sont ensuite repartis en voiture et ont laissé mon fils dans le parc. Ils lui ont dit de ne rien dire et l’ont menacé de s’en prendre à notre famille."

Le garçon avait manifestement perdu conscience pendant un certain temps. Il a décidé de revenir à pied à la gare de Vilvorde avant de prendre le bus pour rentrer à son domicile. "J’étais à Bruxelles et ma femme m’a appelé pour me dire que Mohamed Yassin venait de rentrer à 15 h 30. Je l’ai amené à l’hôpital directement."

Le papa explique que son garçon souffre de multiples contusions. "Les services hospitaliers ont constaté qu’il avait été frappé. Ils lui ont donné quatre jours de repos. Il a principalement été touché à la tête, notamment au visage et à la nuque. Il a aussi mal à son côté droit à cause des coups reçus par terre. Il souffre aussi du dos et des côtes."

Le père et son fils ont directement porté plainte. Une information confirmée par la police de la zone de Vilvorde. Le parquet d’Hal-Vilvorde confirme, de son côté, qu’une plainte a été déposée et que l’enquête est en cours. Jafaar et Mohamed Yassin y sont encore retournés ce mardi afin d’être auditionnés et de retracer le parcours et les événements particulièrement traumatisants pour le jeune garçon.

L’origine de l’agression résiderait dans une conversation entre Mohamed Yassin et la sœur d’un membre de la bande. "Mon fils a manifestement parlé sur Internet avec cette demoiselle. Mais ce n’est pas une petite copine. C’est un contact de gamins qui se croisent à la sortie de l’école, rien de plus. Je ne comprends pas comment on peut en arriver là. On a laissé mon fils pour mort. On ne peut pas s’attendre à ça même si son grand frère a été contacté par cette famille pour dire qu’ils devaient discuter. Je suis scandalisé par cette situation."

L’homme explique recevoir des appels récurrents qui ressemblent à des menaces. Il a d’ailleurs décidé de rester à son domicile pour veiller sur sa famille. "J’ai supprimé tous mes rendez-vous cette semaine pour rester à la maison."