Le pilote allemand souffre de lésions à la colonne vertébrale et d'une perforation du poumon

SEVLIEDO Victime, dimanche, d'une chute à grande vitesse sur le tremplin le plus haut du circuit bulgare de Sevliedo où les pilotes décollent à plus de douze mètres, Pit Beirer est dans un état plus grave que ne le laissaient entendre les premiers communiqués.

Transféré par hélicoptère à l'hôpital de Sofia, les instances médicales lui diagnostiquaient une perforation du poumon nécessitant une opération immédiate.

Sa vie étant hors de danger, l'officiel KTM était pourtant maintenu dans un coma et sous respiration artificielle, avant d'être transféré par avion dans la nuit de dimanche à lundi vers une clinique allemande spécialisée dans les blessures de la colonne vertébrale où les médecins estimaient que Beirer restera paralysé des jambes à la suite de cet accident.

Un nouveau bulletin de santé plus précis devrait être communiqué dans les jours à venir en fonction de l'évolution de sa blessure à la vertèbre T 5.

Agé de trente ans, Pit Beirer débuta sa carrière au Mondial 125cc en 1989 et remportait son premier Grand Prix en 1991 devant ses compatriotes.

Passant ensuite en 250cc, il enlevait encore six victoires de 93 à 2000 mais se montrait aussi le plus rapide lors du Motocross des Nations, en 99, lorsqu'il devint vice-champion du monde derrière le Français Fred Bolley. Au cours de sa carrière et en raison de sa toujours grande impulsivité, Pit Beirer fut blessé à de nombreuses reprises.

© Les Sports 2003