Télévision Marie Gillain a tourné Souviens-toi chez elle, en Belgique.

Après Speakerine, Marie Gillain s’attaque à nouveau à une série, exercice auquel elle ne s’était pas encore frottée jusqu’ici. Avec Souviens-toi, un thriller psychologique, la comédienne belge promet, une fois de plus, de surprendre.

Il faut dire que l’histoire de cette mini-série co-produite par la RTBF a le don de retenir notre attention. Celle-ci commence par un drame : un couple et son nouveau-né sont retrouvés assassinés dans leur maison. Personne ne sait ce qu’il s’est réellement passé à part Madeleine, leur fille de sept ans qui, présente lors du drame, a réussi à se cacher. Chargé de l’enquête, Benoît (interprété par Sami Bouajila) pense que la fillette pourrait se confier à Marie Kempf (interprétée par Marie Gillain), ancienne psychiatre qui a abandonné son métier suite au suicide de sa propre fille. " J’ai été séduite par les personnages atypiques de cette série. Marie a un caractère fort et énormément de douleur au fond d’elle. Elle a renoncé à sa passion parce qu’elle a vécu un traumatisme avec sa fille. Son parcours part du désespoir, du tourment et se dirige vers la lumière avec cette petite fille qu’elle essaye d’aider. J’apprécie aussi le contraste qu’il y a entre Benoît, un flic qui marche sur des jouets en rentrant chez lui, et Marie, une femme remplie de solitude", explique Marie Gillain, qui a donné plusieurs conseils à Zélie Rixhon (interprète de la petite Madeleine Frankwiller) lors du tournage de Souviens-toi. " Je l’ai accompagnée au mieux lors du tournage. Moi qui suis maman, j’avais un grand attachement à elle. Quand je la voyais fatiguée sur le tournage parce qu’il était très tard, j’avais un pincement au cœur. Je pense réellement qu’elle est sortie grandie de cette expérience. Comme j’ai commencé très jeune ma carrière d’actrice, j’y ai vu une sorte d’effet miroir. J’espère qu’elle va rester telle qu’elle est parce que, pour moi, c’est une pépite. "

Pour le tournage, l’équipe de Souviens-toi s’est rendue en Belgique, un retour au pays pour Marie Gillain qui est née en 1975 à Rocourt, près de Liège. "C’était agréable de se sentir chez soi et en immersion totale. En fait, j’étais comme une touriste à Bruxelles." (rires)