Bruxelles
Le Conseil d'Etat a annulé le permis de bâtir que la Région de Bruxelles-Capitale avait octroyé le 30 janvier 2013 à Infrabel pour le réaménagement de la gare de Linkebeek et l'extension de la ligne 124 vers Uccle. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre du Réseau express régional (RER). 

C'est déjà la troisième fois que le Conseil d'Etat prend une pareille décision, à chaque fois pour la même raison. La limite entre Uccle (région bruxelloise) et Linkebeek (région flamande) traverse une grosse partie du bâtiment de la gare, ce qui fait que la majeure partie de la gare se situe en région flamande. 

Dans le passé, la procédure était complètement en français et les demandes de permission ainsi que les études environnementales étaient seulement résumées en néerlandais.

Le conseil d'Etat a donné raison pour la troisième fois à un citoyen néerlandophone d'Uccle qui exige que tous les documents soient disponibles en intégralité en néerlandais "afin qu'il puisse participer pleinement à l'enquête publique". Le Conseil se réfère ainsi à l'emplacement du bâtiment, sur un territoire bilingue.