Anderlecht Van Holsbeeck confirme la rumeur, malgré le statut de 19e homme de l’Égyptien.

Voilà des semaines que l’Égyptien Trezeguet est 19e homme à Anderlecht et ne figure plus sur la feuille de match. Mais la saison prochaine, il sera encore au Sporting.

"On a décidé de lever l’option", dit Herman Van Holsbeeck. "Nous sommes convaincus qu’il a beaucoup de potentiel, mais il lui faut du temps d’adaptation. La même chose vaut pour Galhardo, qui vient aussi d’un autre continent."

2,2 millions est le prix qu’Anderlecht devra débourser à Al Ahli. Van Holsbeeck : "Je fais la comparaison avec le transfert de Suarez. En 2008, j’avais appelé Roger Vanden Stock depuis l’Argentine et je lui avais dit : c’est 2,5 millions, à payer directement. La première saison, le président m’a demandé si je connaissais quelque chose au football. C’était un drame. Finalement, Mati est devenu un des meilleurs joueurs de la dernière décennie."

Le plus grand problème de Trezeguet est sa méconnaissance de l’anglais. "Il suit des cours, mais il sait qu’il doit faire des progrès à ce niveau-là", estime Van Holsbeeck. "Ce sera à lui de montrer qu’on ne se trompe pas. En Egypte, c’est le Soulier d’Or . Il reçoit le ballon et peut faire ses actions. Ici, il doit aussi apprendre à faire du travail en perte de balle."