Mouscron À 19 ans, Clément Libertiaux a fêté sa première rencontre en D1 à Mouscron.

La présence de Clément Libertiaux, le troisième gardien de l’Excel, entre les perches mouscronnoises ce samedi était tout sauf une surprise. Le titulaire indiscutable, Logan Bailly, a fait une croix sur 2017 suite à une déchirure aux adducteurs, tandis que son second, Jean Butez, se remet d’une commotion cérébrale.

Bref, à 19 ans, Clément Libertiaux, passé notamment par Charleroi et Anderlecht en jeunes, avait une énorme pression sur les épaules. Car ce match face à Saint-Trond, les Hurlus devaient, au minimum, ne pas le perdre.

Face à cette pression, le staff mouscronnois avait exigé qu’il soit préservé de toute sollicitation médiatique. "J’ai pu me concentrer uniquement sur la rencontre de ce samedi", expliquait Clément Libertiaux après la rencontre. "C’était une décision judicieuse."

En montant sur la pelouse du Canonnier, Clément Libertiaux avait son esprit occupé par la reconnaissance. "J’ai pensé à ma famille. Sans elle, je n’y serais jamais parvenu. Elle a fait beaucoup de sacrifices pour moi. Mais ensuite, je me suis concentré sur mon match."

Un match qui a débuté de la pire des manières. Après cinq minutes, il devait déjà aller rechercher le cuir au fond de ses filets pour quasi sa première intervention. "Je n’ai pas paniqué. Je me suis dit qu’il restait encore 85 minutes pour réagir et inverser la tendance. Ce que le groupe est parvenu à faire, même si nous n’avons pas su planter un second but."

Et si Mouscron a pris un point, c’est aussi grâce à une grosse intervention de Clément Libertiaux devant Roman Bezus juste avant la pause. "Faire ce genre d’arrêt, c’est le boulot d’un gardien de but. Mais je suis bien évidemment content de l’avoir fait."

Clément Libertiaux aimerait désormais poursuivre sur sa lancée. "Maintenant que j’ai goûté aux matchs de Division 1A, j’aimerais pouvoir rester dans les buts, bien évidemment. Mais ce n’est pas à moi de décider. On sait que Logan Bailly est normalement indisponible jusqu’à la fin de l’année. On ne sait pas par contre quand Jean reviendra. Peut-être serai-je encore dans les buts samedi à l’Antwerp."

Et l’arrivée possible d’Olivier Werner à Mouscron ne semble pas perturber plus que cela le jeune gardien. "On parle d’un nouveau gardien expérimenté à Mouscron ? Je ne le savais même pas…"

Preuve qu’il a été bien préservé…