Autres sports  Les Red Dragons accueillent le Canada, l’Italie et la France. Objectif : Final Six de la World League.

Arrivé cette année à la tête de l’équipe nationale, Vital Heynen n’a jamais caché être un homme ambitieux. Pour lui, pas question de seulement viser le Top 8 du prochain Euro, il a fixé le podium dans les objectifs.

Le successeur de Dominique Baeyens présente surtout un tout autre visage que son prédécesseur, alors que les Red Dragons ont impressionné lors de la première journée de la World League, battant la Serbie et les USA, avec une qualification pour le Final Six de la compétition plus que jamais possible.

Vital Heynen, fort de son passage réussi à la tête de la sélection allemande notamment et dans d’autres clubs en Europe, est également un homme pressé, qui ne reste pas en place, qui ressent le besoin de passer rapidement à autre chose et il est aussi très expressif. Là où Dominique Baeyens se montrait plutôt calme et taiseux.

"C’est totalement différent de Dominique", sourit François Lecat, le Brabançon wallon qui a reçu beaucoup plus de temps de jeu cette fois. "Mais je m’y attendais un peu vu la progression que j’ai eue en Italie."

Préparation du match

"Dominique, fort de son parcours à succès avec Roulers, ne modifiait pas sa méthode, il restait un peu sur ses acquis. Vital par contre ne veut jamais organiser deux entraînements identiques. Chaque jour, une nouvelle variante. Ensuite, Vital est plus directif. Il nous dit constamment où l’on doit se trouver alors que Dominique nous laissait plus de libertés. L’une est-elle meilleure que l’autre ? Je ne pense pas, je crois qu’il faut surtout un juste milieu comme dans tout."

Durant le match

" Tous les joueurs ne sont pas forcément réceptifs à voir un coach autant bouger et être aussi expressif sur le bord du terrain. Mais au final, on veut tous gagner."

Ambition

"L’expérience de Vital Heynen, avec une participation aux Jeux, doit nous permettre justement d’y arriver. Il est là pour ça, c’est un très bon entraîneur. Dans le sport, ce n’est pas toujours facile mais il faut que l’alchimie prenne. Mais on se connaît depuis longtemps avec pas mal de gars qui ont fait l’école de volley."

Relation avec les joueurs

"Vital est quelqu’un qui parle énormément. En fait, il a toujours la bouche ouverte je crois."