La base de données participative sur les villes et les pays du monde, Numbeo, a dévoilé le 26 janvier son nouveau classement sur les villes les plus sûres de la planète en 2020.

Pour rappel, Numbeo se base sur la contribution de ses utilisateurs (563  091 cette année) mais pas seulement. Elle se fonde également sur des données collectées manuellement à partir de sources autorisées (sites web de supermarchés ou d’entreprises de taxis, institutions gouvernementales, articles de journaux, etc.) pour réaliser une estimation des villes les plus sûres en attribuant un indice de sécurité sur 100.

Pour la cinquième année consécutive, c’est Abou Dabi, la capitale des Émirats arabes unis, qui prône en première position sur les 431 villes présentes dans le classement, avec un indice de sécurité de 88.46 sur 100. Le pays du Moyen-Orient peut même se targuer de placer deux autres villes dans le top 10, Sharjah (6e) et Dubai (7e). Les villes de Doha (Qatar) et de Taipei (Taiwan) complètent le podium avec un indice de 87,96 et 86,55 sur 100.

La ville la moins sûre du monde qui apparaît dans le classement n’est autre que la capitale du Venezuela, Caracas, avec un indice de sécurité de 15.32 sur 100.

En Europe, la première ville à figurer dans le classement n’est autre que la ville suisse de Zurich, qui se classe en 7e position.

Les villes belges loin derrière

Concernant la Belgique, il faut attendre la 49e place pour voir la première ville belge, Gand. Avec un indice de 74,29, elle perd 4 places par rapport à 2019. La deuxième ville à apparaître est Anvers à la 156e place, en perdant plus de 30 positions au classement.

Absente du classement sorti en 2020, Liège débarque au 242e rang avec un indice de 54,44 sur 100.

Enfin, Bruxelles dégringole au classement puisque la capitale se retrouve seulement à la 293e place avec un indice de 49,20 sur 100.