Monde

Noa Pothoven est décédée ce dimanche à l'âge de 17 ans. Elle souffrait de stress post-traumatique, d'anorexie et de dépression depuis de longues années.

Elle a écrit une biographie intitulée "Gagner ou apprendre", dans laquelle elle révèle le calvaire qu'elle a vécu, notamment les sévices sexuels qu'elle a subis. Elle n'a jamais réussi à surmonter son état. Sur Instagram, la Néerlandaise originaire d'Arnhem avait récemment écrit qu'elle avait décidé de ne plus manger et de ne plus boire pendant un certain temps. "Dans dix jours, je vais mourir. Après des années de combat et de combat, c'est fini. Après de nombreuses conversations et hésitations, il a été décidé que je serais libérée car ma souffrance était insupportable. C'est terminé. Je ne vis plus depuis longtemps, je survis. Je respire mais je ne vis plus", publiait-elle.

Elle a vécu ses derniers jours couchée sur un lit d'hôpital installée dans son salon. Elle a rencontré ses proches venus lui faire leurs adieux. 

En écrivant sa biographie, où on apprend notamment qu'elle avait été agressée et violée quand elle était très jeune, elle souhaitait aider et apporter un soutien aux jeunes vulnérables sur le plan psychologique, comme l'explique Het Laatste Nieuws.