Une tradition. Ces éléments de plâtre sortent de l'Atelier du Centre Reine Fabiola de Neufvilles

NEUFVILLES Que vous le nommiez cougnolle, cougnou ou coquille, ce pain gâteau ornera certainement votre table de Noël. Si certains boulangers ont adopté le petit Jésus en sucre à déposer au centre de l'enfant emmailloté, d'autres respectent toujours la tradition du rond.

"Autrefois, ces éléments en craie étaient convoités par les enfants qui s'en servaient pour tracer et jouer au jeu de la marelle", souligne Serge Pelerieau, responsable de l'Atelier du Centre Reine Fabiola de Neufvilles. C'est de là que sortent ces fameux ronds.

Production : 6 tonnes

Alors que la tradition s'effritait, l'Atelier a décidé dans les années '90 de relever le défi en adaptant la méthode de travail aux personnes handicapées mentales. "Notre objectif est de réaliser un produit qui soit nickel : certains trucs comme le travail en relief leur permet de travailler de façon impeccable et à leur rythme", poursuit le responsable.

En dix ans, l'Atelier a trouvé son rythme et produit actuellement pas moins de 6 tonnes de ronds de cougnolle. Le plus demandé étant le pe tit point. "En tout, nous avons neuf moules mais les plus grands ne sont plus demandés !"

Dans ce centre d'aide par le travail, chacun a sa place. Chacun a son rythme ! "C'est un travail d'équipe où chacun évolue à son rythme. La répétition leur apporte de la stabilité et de la sécurité. Mais si jamais ils se lassent, nous leur proposons autre chose", précise Danielle Maelschalck, responsable de l'atelier plâtre et pierre. Derrière elle, Marylène s'applique à colorer un rond étoilé, armée de son mousse. Les derniers de l'année. "Nous aurons produit pas moins de 6 tonnes en 2006 que notre client fournit à de nombreuses boulangeries wallonnes."



© La Dernière Heure 2006