Société Elles sont destinées aux élèves qui se posent des questions sur leur genre.

Une école fondamentale d’Anvers a décidé d’installer des toilettes neutres pour faciliter la vie des enfants qui se posent des questions sur leur genre. Exit donc les toilettes réservées exclusivement aux garçons ou aux filles. Les pictogrammes utilisés habituellement pour représenter les deux sexes ont été remplacés par un logo unique.

Interrogée par des confrères d’RTL, la directrice de l’établissement flamand a indiqué que le but de ces toilettes était de tenir compte des élèves "qui ne se sentent pas bien dans leur peau et qui sont poussés vers des stéréotypes avec lesquels ils ne sont pas forcément en accord".

Cette initiative a suscité des réactions très constatées et parfois violentes, certains voyant dans ces toilettes une offense à la morale et une tentative de sexualiser des enfants. Mais elle a aussi été saluée par de nombreux internautes et par la Fapeo (Fédération des associations de parents de l’enseignement officiel) qui y voit le résultat d’une sérieuse réflexion orientée sur le bien-être des élèves.

"Cette école a cherché à travailler sur les questions liées à l’identité de genre de ses élèves afin de rendre ce questionnement possible. Les craintes liées à une sexualisation forcée des jeunes sont bien sûr infondées et basées sur une méconnaissance de l’autre. Ces toilettes, ici, ne sont que le reflet d’une volonté d’ouverture et d’acceptation de chaque enfant dans son identité et ses particularités", estime Daphné Renders, de la Fapeo.

"La séparation des toilettes en fonction du genre n’est qu’un critère parmi d’autres : nous pourrions prévoir des toilettes en fonction de la taille des personnes, de ce que l’on compte y faire, de la température à laquelle nous souhaitons trouver la planche de la cuvette. Le fait que les adultes actuels soient formatés par une vision de notre société où tout et tout le monde se divise en masculin et féminin ne doit pas obligatoirement se répercuter sur les enfants. Proposer des toilettes neutres ne poussera pas les enfants à développer une sexualité précoce, des déviances en tout genre, des comportements violents ou agressifs les uns envers les autres."