People

Trois signalements ont été déposés au parquet d'Ajaccio. 

Alors que Le Parisien révélait en début de semaine que Patrick Bruel avait été auditionné dans le cadre d'une affaire d'exhibition sexuelle présumée, une masseuse a décidé de briser le silence ce vendredi 18 octobre dans un témoignage au quotidien français. La trentenaire a également écrit au procureur d'Ajaccio en charge de l'affaire pour lui signaler avoir vécu la même expérience que la femme ayant porté plainte contre le chanteur. Ce sont au total trois signalements qui ont été déposés au parquet d'Ajaccio. À Perpignan, le parquet a ouvert une enquête distincte pour "agression sexuelle".

Ce nouveau témoignage vient apporter un éclairage encore plus sombre sur l'affaire. Vivant en Espagne, elle est avertie par une amie des plaintes dont le chanteur fait actuellement l'objet. Choquée de voir les concordances avec son histoire, elle décide de réagir. "Pour moi, mais aussi pour cette jeune fille qui a eu le courage de dénoncer les faits, pour lui montrer qu'elle n'est pas seule", déclare-t-elle au Parisien.

La masseuse a croisé le chemin de Patrick Bruel en 2011 alors qu'elle travaillait sur l'île de Saint-Barthélémy. Le chanteur aurait demandé à recevoir un massage dans sa suite. "J'avoue que je suis un peu déstabilisée au départ, je suis impressionnée, se rappelle la jeune femme. Il s'installe sur le ventre, mais refuse que je lui couvre les fesses". L'interprète de "Si ce soir" va même jusqu'à se retourner, refusant toujours de couvrir ses parties intimes. Le chanteur ne va pas tarder à déraper. Devenant plus insistant, il prend les mains de la masseuse qu'il pose sur son sexe et lui demande un bisou. La jeune femme écourte alors le massage. 

Rangeant sa table précipitamment, elle entend Patrick Bruel arriver derrière elle. "Il m'attrape les poignets et se colle à moi, toujours nu, en érection, témoigne-t-elle. Je me suis énervée et lui ai demandé de me lâcher". Décidant de faire l'impasse sur cette mauvaise expérience, elle retournera même masser Patrick Bruel le lendemain. "Un regret car ça aurait pu lui faire prendre conscience", déclare-t-elle. Mais même si elle a gardé le silence pendant longtemps, la masseuse est bien décidée désormais à témoigner. "Même si c'est une célébrité, il ne faut pas avoir peur", explique-t-elle invitant les potentielles autres victimes à se faire connaître à leur tour. 

Son avocat, Maître Yassine Bouzrou, demande à la justice d'enquêter, sa cliente voulant être reconnue comme victime. Il risque toutefois d'y avoir prescription des faits.