Voitures incendiées, mobilier urbain dégradé, bagarres et habitants du quartier insultés : la place du Repos, près de la station de métro Aumale à Anderlecht, semble mal porter son nom. De nombreux riverains se plaignent depuis plusieurs semaines du climat qui y règne. Selon eux, les jeunes qui s'y retrouvent le soir arracheraient des panneaux de circulation, dégraderaient les luminaires et menaceraient le voisinage.

"Un trafic de drogue s'y déroule depuis de longs mois sous les fenêtres d'une population apeurée. Quand celle-ci se plaint, elle subit en retour des caillassages de façades, destructions de véhicules et incendies volontaires. La liste est longue au point de transformer la vie d'honnêtes citoyens en enfer, assure le conseil communal Gaëtan Van Goidsenhoven (MR) qui interpellera à ce sujet le Collège de police lors de sa prochaine réunion. Après de longs mois d’inaction, les autorités communales ont réagi la semaine dernière en organisant une décente policière jeudi dernier. Depuis lors, les trafiquants se sont repliés à l’intérieur du parc Forestier et le trafic se poursuit, en attendant un inexorable retour de la bande sur la place du Repos."

Certains riverains ont fait par de la situation au bourgmestre et à la zone de police. Ils demandent notamment le placement de caméras dans le quartier, espérant que cela permette d'apaiser durablement la zone.

De son côté, le bourgmestre Fabrice Cumps (PS) indique être au courant de la situation. "On a été alerté par des riverains à la fin de l'année dernière. Depuis plus de huit jours, la police a renforcé la surveillance dans le quartier et des individus ont été mis à disposition du parquet. Une enquête est également en cours suite à l'incendie de deux véhicules le soir du réveillon."

L'édile précise par ailleurs que la possibilité d'installer des caméras dans le quartier est étudiée par ses services. "Il y a déjà quelques caméras dans le secteur mais elles ne sont pas assez performantes. Nous travaillons avec la zone de police sur la meilleure manière de renforcer de manière générale le dispositif de caméras de surveillance sur le territoire communal. Ca prend du temps mais c'est dans nos cartons."