Les vélos électriques Billy Bike à Bruxelles, c'est terminé

Depuis un an, Billy Bike, qui compte 25.000 clients, a cherché, en vain, des solutions par le biais d'une reprise ou d'appels d'offres publics.

Belga
Les vélos électriques Billy Bike à Bruxelles, c'est terminé
©DR

L'entreprise de vélos électriques en libre accès Billy Bike, qui s'était vue contrainte de passer par la case de la réorganisation judiciaire (PRJ) en avril dernier, met un terme à ses activités, annonce-t-elle vendredi sur sa page Facebook. Elle était uniquement présente à Bruxelles, où étaient déployés environ 650 vélos. Mille autres devaient être ajoutés à court terme. Les deux dernières années de la pandémie ont eu un fort impact sur la croissance et sur la capacité de l'entreprise à atteindre le seuil de rentabilité, explique-t-elle. "Malgré la flexibilité de nos fournisseurs et créanciers et le soutien de nos actionnaires, nous ne voyons plus d'issue favorable à court terme", regrette-t-elle.

Depuis un an, Billy Bike, qui compte 25.000 clients, a cherché, en vain, des solutions par le biais d'une reprise ou d'appels d'offres publics. Une réorganisation judiciaire avait été validée par le tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles à la mi-avril. Malgré les efforts fournis pour une poursuite de l'activité, la société mettra dès lors fin au service "dans les prochains jours/semaines".

Depuis 2016 et le lancement d'une phase de test, près de deux millions de kilomètres ont été parcourus sur un Billy, soit une économie de 300 tonnes de CO2 par rapport à l'utilisation d'une voiture, illustre l'entreprise, qui assure qu'elle continuera à travailler à l'amélioration de la mobilité et de la qualité de vie dans la capitale.

Mi-avril, Les Engagés (ex-cdH) avait demandé à la Région bruxelloise d'investir et de sauver Billy Bike, lui suggérant de lancer un partenariat public privé pour développer le vélo en free-floating à Bruxelles. Le parti, qui siège dans l'opposition à la Région, demandait également de rompre le contrat Villo la liant à l'entreprise JC Decaux, qui, à ses yeux, n'offre pas un service de qualité.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be