Il se situe sur la chaussée de Haecht, là où a eu lieu le tragique accident.

"Je marchais dans mon quartier, j'ai rencontré la vitesse, j'y ai laissé mes plumes." C'est le texte gravé sur le mémorial inauguré ce mercredi midi, en hommage à Stéphanie Verbraekel. À 28 ans, cette journaliste a été mortellement fauchée par une voiture sur la chaussée de Haecht, à Schaerbeek. Aujourd'hui, elle aurait fêté ses 31 ans.

Ainsi, les parents de la victime, ses amis et le collectif 1030/0 qui lutte pour plus de sécurité routière à Bruxelles ont décidé de créer un mémorial à l’endroit de son décès, conçu par l'architecte schaerbeekois Jean-François d'Or. Le monument a été inauguré ce mercredi en présence des proches munis de plumes, du collectif et des politiques. Les parents se sont exprimés avec émotion, ainsi que la bourgmestre de Schaerbeek Cécile Jodogne (Défi) et la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen). Tous ont relevé l'urgence de rendre notre capitale moins dangereuse pour les piétons.

Pour rappel, quatre personnes ont perdu la vie dans le trafic bruxellois ce week-end. 

© Cameriere

© Cameriere

© Cameriere