Bruxelles Le thème de cette année : les générations durables, soit les Bruxellois de tous âges et de tous horizons qui se bougent pour la planète.

Un homme sur un monoroue qui tient un plateau de nourriture, des enfants qui font de la peinture à base de betterave et leurs parents qui apprennent à faire de la lessive naturelle au stand d'à côté...Cette scène, vous ne la verrez qu'à un endroit dans Bruxelles: à l'annuelle fête de l'Environnement qui célèbre d'ailleurs cette année son 20ème anniversaire.

C'est sous un soleil de plomb et 29 degrés que les festivités se sont déroulées, comme chaque année à l'emblématique parc du Cinquantenaire. Pour l'occasion, une cinquantaine de stands et quelques foodtrucks se sont installés toute la journée du dimanche en face des arcades du parc. Au programme: ateliers pour petits et grands, nourriture 100% bio et locale, farniente dans l'herbe et activités sportives pour les plus courageux.

Comme chaque année, la fête de l'Environnement se déroule sous la coupe d'un seul thème. Ce dimanche, ce sont les générations durables qui ont été mises à l'honneur, soit "tous les Bruxellois qui se bougent pour l'environnement", explique Pauline Lorbat, porte-parole de l'Environnement. "Ce sont tous les citoyens qui ont décidé de s'impliquer, de limiter leur impact sur l'environnement." Et les différentes activités sont divisées en cinq sous-thèmes: nature en ville, zéro déchet, énergie-climat, good food et générations durables. Plusieurs ateliers sont proposés directement par Bruxelles Environnement (IBGE), qui organise l'événement. L'agence propose donc via différents stands d'apprendre à créer un potager sur son balcon, de créer un doudou à partir de chaussettes, de customiser de vieux vêtements ou encore de réaliser des expériences scientifiques pour apprendre l'impact du réchauffement climatique sur la planète.

Plusieurs associations ont, elle aussi, pris part à la fête. Vivaqua a par exemple expliqué aux passants l'importance de l'eau et comment la recycler, l'association Qu'est-ce qu'on mange a appris aux participants à cuisiner des mets délicieux à base de résidus de légumes et les musiciens bruxellois du groupe Pang! ont initié les plus curieux au rap bio, en utilisant des fruits et légumes pour un concert enflammé.

Grande nouveauté cette année: le festival de l'Environnement. En effet, la fête de ce dimanche n'a été que l'apogée d'un long week-end de célébration organisé par Bruxelles Environnement. Vendredi soir, l'IBGE a lancé les festivités à Tour et Taxi avec une soirée Happy Ears. Le principe? Un dancefloor, 2 DJ’s qui s’affrontent en battle et vous, qui choisissez sur votre casque la musique que vous préférez pour danser ! Repérez autour de vous celles et ceux qui ondulent au même rythme que vous, changez de canal quand ça vous chante et laissez-vous aller aux rythmes endiablés sur la piste de danse.

La suite des événements s'est déroulée le samedi au même endroit, avec Ideate4Climate, un hackathon participatif: une journée de co-création, où des experts de Bruxelles Environnement et d’autres organismes environnementaux soutiendront des équipes composées de 6 à 8 personnes, réunies autour de projets à développer. Le lauréat sélectionné a d'ailleurs imaginé une nouvelle application: le tinder des collectif citoyens. À bon entendeur...

© DEMOULIN BERNARD

© DEMOULIN BERNARD