Rénovation de la Tour Pépin à Herstal

La Ville a introduit un dossier de demande de subside en ce sens.

Rénovation de la Tour Pépin à Herstal

C’est en décembre 2020 que la Ville de Herstal rachète à un privé la Tour Pépin, place Licourt, pour la valoriser. Édifice classé en 1962, ce joyau patrimonial du XVIe siècle est le vestige du château démoli en 1854, appelé le "manoir Hanxeller".

L'ancien projet de rénovation et transformation de la Tour en espace de bureaux par Guy Paternotte pour sa société GP Consult, spécialisée dans la rénovation du patrimoine, est en effet abonné. La Ville, désormais propriétaire, prévoit de rénover la Tour "pour en faire une annexe du musée communal", et l'inclure "dans un projet lié à Charlemagne", explique l'échevine du Tourisme Sylvia Spagnoletti.

Dossier

Ce projet de rénovation de la Tour Pépin accompagne celui d’extension de la Maison Lovinfosse. La Ville de Herstal a pour rappel déposé le 4 avril dernier un permis d’urbanisme pour la construction d’une annexe qui viendra s’ériger sur le jardin carolingien, perpendiculairement à la maison Lovinfosse.

Pour mener à bien ces projets, sur proposition du collège, le conseil communal a voté unanimement le dossier de demande de subvention auprès de la Région wallonne suite à l’appel à projets, pour un montant espéré de 75 % de subside.

Le coût d'extension de la Maison Lovinfosse est estimé à 1,447 million d'euros au total (TVAC), tandis que le montant de rénovation de la Tour Pépin s'élève à 401 698 euros. Le montant global des travaux atteint à 1,848 million d'euros pour un subside espéré d'environ 1,4 million d'euros. "La commune n'aurait donc plus que 462 770 euros à débourser".

La Ville devait introduire sa demande de subvention avant le 1er juin. Voilà donc chose faite.

Après octroi du permis et lancement du marché public, les travaux pourraient démarrer en janvier 2023 pour être terminés pour septembre 2025 au plus tard.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be