Borinage

Le règlement d'ordre intérieur des établissements a été modifié afin d'être plus explicite.

Lors de sa dernière séance, le conseil communal de Boussu était invité à voter les modifications des règlements d’ordre intérieur des écoles communales de l’entité. Objectif, intégrer un point sur la nécessaire neutralité religieuse dans les établissements. Dorénavant, « tout signe d’appartenance politique, idéologique ou religieuse, y compris vestimentaire, est interdit. »

Si le collège communal a sollicité le conseil en vue de cette modification, c’est parce que le cas d’une fillette a récemment relancé le débat. "Elle était arrivée voilée à l’école. Le directeur a réagi et cela ne s’est plus reproduit", explique Giovanna Corda (PS), échevine de l’enseignement. "Nous nous sommes rendus compte que rien dans le ROI n’était précisé à ce propos."

Pour éviter les éventuelles discussions à l’avenir, le collège a souhaité être précis. "C’est une façon pour nous de préciser qu’un enfant ne peut venir voilé à l’école, pas plus que nos enseignants, exception faite des professeurs de religion islamique. C’est valable pour le voile mais aussi pour tout autre couvre-chef bien sûr."

Une autre question a été soulevée et tranchée par les autorités locales. "Certains parents souhaitaient que les enfants n’aillent pas au réfectoire avec les autres en période de ramadan. Je dois bien avouer que j’ai été surprise car je ne pensais pas que les enfants étaient concernés par le ramadan. Mais de notre côté, nous ne souhaitons pas mettre une classe sous surveillance pour quelques rares cas."

Les parents qui le souhaitent devront donc reprendre leurs enfants sur le temps de midi et en assurer eux-mêmes la surveillance. "Ce sont des sujets qui sont revenus sur la table parce que nous y avons été confrontés. Aujourd’hui, les choses sont claires. Il existe un règlement d’ordre et il faudra s’y conformer."