Mons

Le mouvement se poursuivra ce vendredi.

Le personnel d'H&M Logistics est parti en grève ce jeudi 23 mai après-midi "afin de contester la proposition de la direction dans le cadre des négociations relatives à la CCT 90 (convention qui permet d’obtenir une prime annuelle sur base de certains objectifs à atteindre)", explique Patrick Salvi, secrétaire régional du SETca Mons-Borinage. "Les travailleurs employés refusent tant les critères permettant l’obtention de la prime, critères qu’ils considèrent comme inatteignables, que la hauteur de la prime annuelle." 

Le personnel employé s’est réuni une nouvelle fois en assemblée en cette fin d’après-midi et a décidé à une très large majorité de poursuivre le mouvement de grève demain, vendredi 24 mai. Cette grève aura bien entendu des répercussions sur l’activité générale de l’entreprise. Aucune marchandise ne pourra vraisemblablement sortir du centre logistique. 

"Au travers de cette action, le personnel employé veut envoyer un signal clair à la direction en lui demandant plus de respect et de considération à leur égard. Les travailleurs souhaitent également que la direction change sa politique de ressources humaines et plus précisément sa politique salariale. Nous attendons de la direction de nouvelles propositions qui nous permettront de revenir autour de la table des négociations et de signer une nouvelle convention."