Le médicament est en étude clinique de phase II aux États-Unis, à l'University of California Irvine (U.C.I.), Dana Farber Cancer Institute, General Massachussets, Brigham's and Womans Hospital Harvard Medical School sur 84 patients atteints de GBM récidivant.

"L'analyse intermédiaire des 20 premiers patients a montré un taux de survie globale à 6 mois de 100% et un taux de survie globale sur 12 mois de 40%. La survie globale médiane est de 10,8 mois", a précisé le Dr Apostolos Stathopoulos, CEO d'ERC-Belgium.

Il s'agit d'une amélioration frappante par rapport à la pratique clinique actuelle, selon le laboratoire. "Environ 10% des patients recevant le Gliovac ont connu une guérison totale et présentent un taux de survie de plus de 3 ans après récidive", alors qu'aucune rémission spontanée n'a été observée dans le groupe témoin, a expliqué le Dr Daniela Bota qui coordonne l'étude.

C'est grâce au "Right to Try", une loi américaine qui permet aux patients en phase terminale d'accéder à des thérapies expérimentales que ERC peut accélérer le recrutement de terminer cette étude. La société a introduit une demande de commercialisation de son traitement en Angleterre en janvier 2020 et à l'European Medicines Agency en juillet 2020.