"Nous ne ferons pas d'annonce des actions de contrôle en 2021, ni en 2022 de la manière traditionnelle comme on le faisait jusqu'à 2019", confirme Florence Angelici, porte-parole du SPF Finances.

L'administration fiscale invoque deux raisons pour ce changement de stratégie: "la crise du coronavirus a encore un impact important et partiellement inconnu sur notre travail de contrôle. Et nous voudrions développer une nouvelle approche vraiment pro-active, c'est-à-dire donner aux contribuables la possibilité de se mettre en ordre avant le début des actions de contrôle. Les annonces que l'on faisait auparavant étaient faites à un moment où il était trop tard pour encore régulariser la situation".

Dans la pratique, les cibles de l'administration fiscale se concentreraient actuellement sur deux éléments avance l'avocat fiscaliste Thierry Litannie: les comptes à l'étranger et les immeubles détenus à l'étranger par les contribuables belges.