Moto GP: Bagnaia ne baisse pas les armes face à Quartararo aux Pays-Bas

L’Italien s’est qualifié en pole position à Assen, devant Quartararo et Martin.

Jacquemotte Philippe
Moto GP: Bagnaia ne baisse pas les armes face à Quartararo aux Pays-Bas
©AFP

Comme au Sachsenrig la semaine dernière, Francesco Bagnaia a réalisé le meilleur chrono des qualifications du Grand Prix des Pays-Bas, en réalisant une fois de plus un nouveau record de la piste.

Malgré ses 91 points de retard sur Quartararo, le vice-champion du monde entend se battre jusqu'au bout. Une semaine après avoir chuté, au deuxième tour, en Allemagne, le pilote Ducati a retrouvé la confiance. "J'ai suivi la fin de la séance dans le box parce que je me suis dit que je ne pouvais pas faire mieux et que cela m'allait si quelqu'un passait devant", expliquait l'Italien.

Le combat continue donc et Pecco Bagnaia s'attend à un nouveau duel avec le pilote Yamaha. "C'est sûr que Fabio est toujours très performant sur ce circuit, mais je veux me battre, et jusqu'à la fin de la course cette fois, pas juste les deux premiers tours."

Le pilote Ducati ne le cache pas : il va attaquer dès le début. Une obligation sur le tracé d'Assen surnommé la Cathédrale de la vitesse. "Sur cette piste il est difficile de faire un écart. Le niveau de grip est très élevé et la dégradation des pneus est très faible. On peut donc aller très vite jusqu'à l'arrivée et attaquer sans endommager le pneu arrière."

Une caractéristique que Fabio Quartararo compte exploiter aussi. "Ici, il n'est pas nécessaire de s'échapper, parce qu'en fin de course il y a toujours moyen de faire des bons chronos, confie le Niçois. L'an dernier, je n'étais qu'un dixième plus lent à la fin du Grand Prix comparé à mon meilleur tour en course, donc je ne suis pas inquiet."

Les deux hommes devront malgré tout compter avec Aleix Espargaro, actuel deuxième au classement du championnat, qui s’élancera juste derrière eux, en 5e position. Une place intéressante, en deuxième ligne, mais qui ne reflète pas le rythme de l’Espagnol qui a été perturbé dans son tour rapide par une chute de Jack Miller juste devant lui.

Philippe Jacquemotte

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be