Comment “Emily in Paris” influence la mode ?

La série avec Lily Collins booste les ventes de créateurs mais également le tourisme dans la capitale française.

Emily in Paris. (L to R) Lucien Laviscount as Alfie, Lily Collins as Emily in episode 301 of Emily in Paris. Cr. Stéphanie Branchu/Netflix © 2022
La troisième saison de "Emily in Paris" est disponible à partir de ce mercredi sur Netflix. ©© 2022 Netflix, Inc.

Comme un beau cadeau sous le sapin, Emily in Paris viendra de nouveau illuminer la fin d’année des abonnés de Netflix. Dès ce 21 décembre, la plateforme dégaine la troisième saison des aventures parisiennes d’Emily Cooper, une jeune et belle américaine originaire de Chicago envoyée dans la capitale française afin de travailler dans une agence de marketing de luxe. Un troisième chapitre dans lequel l’héroïne de la série, interprétée par Lily Collins, fille du bon vieux Phil, va devoir faire un choix crucial : retourner à Chicago ou rester à Paris, la ville qui a gagné son cœur et dans laquelle elle se sent désormais comme un poisson dans l’eau.

Avec plus de 107 millions d’heures de visionnage accumulées lors de sa première semaine de disponibilité sur Netflix, la saison dernière, malgré une critique assez sévère, a fait un véritable carton, classant Emily in Paris dans le Top 10 des séries les plus regardées de la plateforme de streaming. Un an plus tard, la ferveur qui se trouve autour de la sortie de la série est toujours bien présente. Et cela grâce à la patte irréprochable que Darren Star, créateur de la série à qui l’on doit également Sex and the City ou encore Beverly Hills 90210, a pu y apporter. “C’est un énorme carton. On ne s’y attendait pas. Au départ, on faisait la série pour un network américain, pas pour Netflix. Et Netflix a vraiment propulsé le truc”, confie Philippine Leroy-Beaulieu, invitée de Quelle époque ! sur France 2 qui relève le caractère “addictif” de la série qu’elle compare à “une boîte de chocolats”.

Emily cooper, la nouvelle carrie bradshaw

Si l’histoire d’Emily Cooper, son adaptation à la vie parisienne et le triangle amoureux dans lequel elle s’est empêtrée tient en haleine, ce sont avant tout les tenues chics et hautes en couleurs qui attirent l’œil du téléspectateur. Parfois charmantes, souvent de mauvais goût, n’ayons pas peur des mots, celles-ci constituent un personnage à part entière de la série. Un peu comme celles de Sex and the City l’étaient à l’époque. Voyez donc en Emily Cooper une sorte de Carrie Bradshaw des temps modernes, toujours à la pointe de la mode, n’ayant pas peur d’associer les pièces les plus improbables et de porter des jambières rose bonbon pour aller chercher, de bon matin, des croissants à la boulangerie.

L’impact de la série se ressent d’ailleurs dans les rues de Paris où plusieurs jeunes femmes venant du monde entier se font immortaliser, béret rouge d’Emily Cooper vissé sur la tête, devant la Tour Eiffel ou encore le restaurant qui se retrouve dans la série.

Plus influente que la fashion week

Cette importance donnée aux tenues extravagantes a eu un véritable impact sur la mode. Suite à la diffusion de la série, les recherches concernant des vestes Courrèges portées par Emily Cooper, ont, par exemple, augmenté de 194 % sur le site d’e-commerce Lyst. La marque belge Essentiel Antwerp aurait, elle, vu le pull coloré Cadagues de sa collection, porté par l’Américaine dans la saison 3, se retrouver sold-out peu de temps après la sortie de la bande-annonce.

D’après la société Launchmetrics, qui mesure l’impact des placements de produits dans les secteurs du luxe et de la mode, la deuxième saison de la série aurait produit 96 millions de dollars après seulement trois semaines de programmation sur Netflix. Ce qui est bien plus que les 49 millions produits par la Fashion Week de Londres en septembre 2021 et les 69 millions du secteur de la haute couture parisienne en janvier 2021, selon le journal Le Monde. Face à ces chiffres qui donnent le tournis, Philippine Leroy-Beaulieu surenchérit en confiant que l’un des sacs portés par Emily Cooper dans la saison 2 d’Emily in Paris avait permis aux créateurs de ce sac d’acheter un hôtel dans le Marais, quartier emblématique de la capitale française. Rien que ça…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be