Du 18 au 28 janvier, la région va vibrer au rythme du festival du film qui dérange.

Le Ramdam, le festival du film qui dérange, a bien grandi ! Lancé en janvier 2011, les organisateurs avaient alors pu compter 4 000 entrées. L’année dernière, ce nombre s’élevait à 30 000 ! Gageons que cette dixième édition battra une nouvelle fois tous les records. D’autant plus que les petits plats ont été mis dans les grands pour faire vivre un événement rempli de temps forts.

Le premier est véritablement à retrouver pour l’inauguration, le vendredi 17 janvier prochain, avec un partenaire de marque, à savoir la Chapelle Musicale de Tournai. "C’est une belle façon pour nous de fêter nos 40 ans d’existence", souligne effectivement Philippe Gérard, le chef d’orchestre.

"C’est un plaisir et un honneur de collaborer avec le festival Ramdam. Nous proposerons donc un concert de musiques de film accompagné d’illustrations visuelles. L’image alimente la musique et vice-versa. Pour rester dans le thème du festival, nous avons choisi des musiques de films qui dérangent comme Mort à Venise, Platoon et la Liste de Schindler qui ont marqué l’histoire du cinéma et de la musique de film."

Que serait le Ramdam sans la présence de réalisateurs et d’acteurs ? Cette année encore, le casting est très important.

"Ils nous viennent parfois de très loin comme du Bangladesh ou de Taïwan, détaille Jean-Pierre Winberg, président du Ramdam. De manière plus nationale, nous pourrons compter sur la présence des frères Dardenne qui viendront présenter Le Jeune Ahmed ." En point d’orgue, notons la présence de Costa-Gravas. "Il nous fera le plaisir d’être parmi nous pour la clôture du festival pour le film Adults in the Room."

Plus de séances

Nouveauté pour cette dixième édition, le Ramdam débutera plus tôt. En effet, une séance a été ajoutée à 10h. "Jusqu’ici, le festival commençait à 14 h. Désormais, les festivaliers pourront retrouver des séances en matinée. L’idée est d’essayer de satisfaire le plus de public possible. Souvent, les séances en soirée sont sold out."

Enfin, quoi de mieux qu’un documentaire pour mettre en lumière l’histoire du Ramdam ! C’est ainsi Anne Lawan qui est à la réalisation de ce dernier qui a été produit par la télévision régionale Notélé en collaboration avec le festival.

10 ans de bruit, c’est son nom, sera à retrouver le mercredi 22 janvier à 19 h, le samedi 25 janvier à 9 h et le lundi 27 janvier à 16 h 30 à chaque fois en présence de l’équipe du film. Le documentaire permettra de se replonger dans les archives du Ramdam tout en suivant les coulisses de la préparation de cette dixième édition !